Actualités

Les chevaux

Les concours

Le lexique

Les documents

Saute d'humeur

Les liens

 
menu

LEXIQUE

 

 

Les non initiés (et les autres) ayant peut-être du mal à déchiffrer tous les codes et expressions du monde équestre, cette partie du site s'attache à vous faire découvrir, les nombreuses subtilités linguistiques dont fourmille les écuries et autres regroupements d'équidés.

 

Comment kon s'y retrouve dans tout ce charabia ?

En premier lieu, sachez que comme tout bon lexique celui-ci est classé par ordre alphabétique. Vous devriez y retrouver tout ce qui peut sembler bizarre, incompréhensible ou équivoque. Si malgré notre vigilance, certains termes restaient obscurs pour vous, n'hésitez pas à nous contacter afin de faire profiter la communauté de votre incompréhension.

mèl : teenytoon38@hotmail.com

 

Alezan(e)

Une des robes les plus répandues chez les chevaux de sport. L'ensemble du corps, poils et crins, est marron plus ou moins foncé (on dit alezan brûlé pour un marron très foncé). Les vieux Hommes de chevaux et ceux qui veulent s'en donner l'air parlent de "jaune" en lieu et place d'alezan. Cette appellation vient très certainement de la boisson alcoolisée qui devait être à l'époque ingurgitée, surtout dans le sud de la France, pour fêter la victoire "Trinquons au jaune !!!", par analogie un cheval alezan étant souvent sur le podium, l'expression est restée. De nos jours, on entend encore parler de "poneys jaunes" mais uniquement dans des régions reculées, loin de toute civilisation, au milieu de marais plus ou moins saumâtres...

 

Anglo-arabe

La race anglo-arabe est issue du croisement d'un pur-sang anglais avec un pur-sang arabe, sans attacher d'importance à qui du père ou de la mère est arabe ou anglais. Le but de ce croisement est de conjuguer les qualités de vitesse du pur-sang anglais à l'endurance et l'équilibre du pur-sang arabe. Race particulièrement bien adaptée au concours complet, "l'anglo" est aussi réputé pour être beaucoup plus caractériel que son grand rival le selle français. On peut également croiser entre eux deux anglos qui donneront alors naissance... à un autre anglo ! On peut aussi croiser un anglo avec un arabe ou avec un pur sang anglais et on aura là encore... un anglo ! C'est magique ! L'essentiel étant de ne jamais au grand jamais, ne mettre autre chose que de l'arabe, de l'anglais ou de l'anglo. Le pourcentage qui suit en général le nom du cheval exprime le pourcentage de sang arabe dans les origines de l'équidé concerné. Si vous avez suivi, l'anglo originel aura 50% de sang arabe. Si vous mettez un pur sang anglais dessus, vous n'aurez plus que 25%, si vous mettez un arabe, vous monterez à 75%, etc, etc, etc... Jusqu'à arriver à des pourcentages inférieurs à 25% de sang arabe, seuil en deçà duquel le cheval est dit "anglo de complément". Si vous n'avez rien compris, séance de rattrapage ici.

 

Bai(e)

Dans le domaine de l'hippologie, le bai est l'une des couleurs de robes les plus fréquentes chez le cheval. Le pelage est dans les tons roux, marron à chocolat. La crinière, la queue, le contour des oreilles et le bas des membres sont noirs, c'est essentiellement ce qui différencie les chevaux bais des alezans. La peau de ces chevaux est sombre, excepté sous leurs marques blanches (listes, balzanes...) où elle est rose. On trouve des bais parmi quasiment toutes les races de chevaux. Hirame Charbonière*HN et Tino des Carmes sont bais.

 

Catégorie (d'épreuve en concours complet)

Les catégories d'épreuves sont uniquement définies par la licence détenue par le cavalier. En théorie, si vous commencez l'équitation et que vous avez les moyens d'acheter le dernier cheval champion olympique, vous pourrez vous présenter sur les plus petites épreuves adaptées à votre niveau. Les dénominations des catégories et des épreuves changeant régulièrement (il faut bien que chaque nouveau président de la fédération laisse son empreinte comme il peut) il est assez compliqué de faire un historique de tout ce qui a pu exister. Pour faire simple, jusqu'en 2007 cinq catégories coexistaient, de la 5ème, catégorie de démarrage des concours chevaux et regroupant toutes les compétitions poneys, à la 1ère, catégorie professionnelle des cavaliers sortant jusqu'aux Jeux Olympiques.

 

En concours complet, deux séries étaient définies dans chaque catégorie à partir de la 4ème, série A et série B (A étant plus difficile que B). La classification des épreuves de la plus facile à la plus dure était donc : 4B, 4A, 3B, 3A, 2B, 2A, 1B, 1A. A partir de 2008, une nouvelle classification apparaît, un peu plus complexe que l'ancienne, c'était trop beau pour que ça dure... Les cinq catégories sont fusionnées en quatre catégories complètement distinctes les unes des autres, club (ex 5), ponam (ex 5 réservée aux poneys), amateur (ex 4 & 3) et pro (ex 2 & 1). Pour chaque catégorie entre cinq et sept épreuves sont créées, vous avez donc bien compté au lieu de huit épreuve de la 4ème à la 1ère catégorie, vous aurez l'avantage et la joie de pouvoir suivre douze épreuves... Amis organisateurs, bon courage ! Pour mémoire Fanny évoluait de 4A à ses débuts jusqu'en 3A sur la fin.

 

Depuis 2010, l'amateur élite grand prix, ex-B1, ex-2A a été supprimée purement et simplement pour les amateurs. En 2015, c'est l'amateur 1 qui passe à la trappe. Pourquoi ? Mystère, si quelqu'un a la réponse, je suis preneur...

Appellation (...)-2003

inexistant

D2

D1

C2

C1

B2

B1

A2

A1

inexistant

Appellation 2004-2007

inexistant

4B

4A

3B

3A

2B

2A

1B

1A

inexistant

Appellation 2008

amateur 4

amateur 3

amateur 2

amateur 1

amateur 1 grand prix

amateur élite

amateur élite grand prix

pro élite

pro élite grand prix

inexistant

pro 3

pro 2

pro 1

Appellation 2009

amateur 3

amateur 2

amateur 2 grand prix

amateur 1

amateur 1 grand prix

amateur élite

amateur élite grand prix

pro élite

pro élite grand prix

inexistant

pro 3

pro 2

pro 1

Appellation 2010-2014

amateur 3

amateur 2

amateur 2 grand prix

amateur 1

amateur 1 grand prix

amateur élite

pro 1

pro élite

pro élite grand prix

inexistant

pro 3

pro 2

Appellation à partir de 2015... amateur 4 amateur 3 amateur 2 supprimée amateur 1 amateur élite pro 2 pro 1 pro élite inexistant
pro 4 pro 3
Équivalence internationale (approximative) inexistant CIC/CCI* CIC/CCI** CIC/CCI***

CCI****

JO / CM

 

 

CCE : Concours Complet d'Équitation

= une reprise de dressage (figures imposées dans une carrière de 60 m x 20 m) + un parcours d'obstacles (comme en cso) + un parcours de cross d'une dizaine à une vingtaine d'obstacles fixes (en bon bois d'arbres qui tombent pas et en pierres de rochers qui se fendent pas) avec également un temps imposé beaucoup plus juste qu'au cso. En championnat et sur les grosses épreuves, l'obstacle se déroule le lendemain du cross.

Pour faire simple, 5 minutes sur le dressage, 2 minutes au cso, 5 minutes au cross, entre temps et le reste de la journée à la buvette...

 

CSO : Concours de Saut d'Obstacles

= 10 à 12 obstacles "mobiles" (des barres qui tombent) répartis sur un terrain en herbe ou en sable à franchir sans les renverser ni s'arrêter devant et en un temps donné.

Les épreuves sont dites, préparatoires, de vitesse, petit grand prix et grand prix. La hauteur varie en gros de 90 cm sur les premières épreuves à 1,60 m aux Jeux Olympiques... Le record sur un obstacle isolé étant de 2,47 m.

Concernant le classement, en cso, on classe un quart du nombre de partants de l'épreuve contre un tiers en concours complet.

Pour faire simple 2 minutes sur le tour et le reste de la journée à la buvette...

 

Endurance

Les courses d'endurance se disputent sur des distances variant de 20 à 160 km en une journée avec des contrôles vétérinaires réguliers afin de vérifier le bien être physique du cheval. Le véritable juge de paix pour les chevaux se situe entre 60 et 90 km, tout cheval un peu entraîné étant capable de faire 60 km ou presque en une journée. Les vitesses sont imposées sur les premières épreuves (entre 10 et 12 puis 15 km/h), puis libre à partir de 90 km. Pour en savoir plus.

Pour faire simple toute la journée sur les chemins et le soir au lit... Jamais de buvette ? Ben, non, sont fous ces endurants !!!

 

Georgette

Dans les nombreuses expressions farfelues et variées, certaines reviennent plus souvent que d'autres. C'est le cas de la "Georgette". C'est en fait une figure de style de la part du cavalier, rarement volontaire, qui consiste à précéder le saut du cheval et qui a pour effet général de le faire se retrouver sur l'encolure de son cheval à la réception de l'obstacle... si toutefois le dit cheval arrive tout de même à franchir l'obstacle. Le cavalier saute donc avant son cheval en anticipant trop. L'inverse existe aussi, le cavalier en retard sur le saut de son cheval, on appelle cela un "taxi". L'origine du mot "Georgette" provient du Docteur Vétérinaire Georges, cavalier de saut d'obstacles dans les années 70 qui s'était fait une spécialité de "précéder" (comme on disait à l'époque) le saut de sa monture. Le bon Docteur ne monte plus de nos jours mais l'expression est restée.

 

Indices en Compétitions Chevaux (ISO, ICC, IDR)
Chaque année, les résultats de l'ensemble des chevaux ayant concouru dans une discipline donnée, sont collectés, comparés et transformés en un indice paraissant début décembre. Cet indice traduit donc la valeur des résultats d'un cheval en comparaison de l'ensemble des chevaux ayant couru dans la même discipline cette année là. Les résultats pris en compte vont du 1er octobre de l'année N-1 au 30 septembre de l'année N, pour 2012, ce sont donc les résultats du 1er octobre 2011 au 30 septembre 2012 qui sont compilés.

Le principe de l'indice est le suivant : l'ensemble des résultats de tous les chevaux sortis dans la discipline est ramené à une moyenne de 100 (et suit une loi normale). Si l'indice du cheval est inférieur à 100, cela signifie que la saison en compétitions équestres du cheval dans la discipline concernée a été moins bonne que pour la moyenne des autres chevaux indicés cette même année. S'il est supérieur à 100 cela traduit des résultats meilleurs que la moyenne. Les chevaux crédités d'indices supérieurs à 120 sont considérés comme bons, au delà de 130 ils sont très bons.

Annuellement, 10 à 15% environ des chevaux atteignent un indice supérieur à 120 et 1 à 2% supérieur à 140.

 

Les indices sont dénommés Indice Saut d'Obstacle (ISO), Indice Concours Complet (ICC) et Indice DRessage (IDR).

 

Notes de dressage

Le calcul des notes de dressage s'effectue en additionnant les notes de chaque figure (notées sur 10) de la reprise sur lesquelles on retranche le maximum obtenable, le tout multiplié par un coefficient réducteur (généralement 0,5).

 

Par exemple, si une reprise comporte vingt figures notées :

 

- Si vous avez 7/10 à chaque figure, vous obtenez 140 points

- Le maximum obtenable est 20 figures X 10 = 200 points

- Votre note avant application du coefficient est donc de : 140 - 200 = - 60

- Une fois le coefficient appliqué, votre note finale est de - 30

 

La meilleure note possible en dressage de concours complet est donc 0 (je vous laisse réfléchir). De la même manière, plus le nombre de figures notées est important, plus la note finale tendra vers les -50 à -60.

 

Les épreuves se gagnent en règle générale avec des notes de dressage comprises entre -30 et -40 pour la plupart des épreuves amateurs. Cela peut descendre à -25 mais c'est rare et ce sont des reprises déjà proches de la perfection. Sur des reprises comme l'amateur élite comportant beaucoup de figures, les notes sont plutôt comprises entre -45 et -65.

 

Par la suite, vous ajoutez - 4 points pour un refus ou une barre renversée sur le parcours d'obstacle et - 20 points pour un refus et/ou - 0,4 points par seconde de temps dépassé sur le parcours de cross.

 

Protocole de dressage
Feuille de papier rassemblant dans l'ordre chronologique les figures à effectuer sur une reprise de dressage. Sur plusieurs colonnes figurent les lettres de début et de fin de figure (repères disposés tout autour de la carrière, plus cinq lettres "fictives" sur la ligne du milieu, voir carrière de dressage), la description de la figure, les idées directrices attendues, puis deux colonnes à remplir par le jury, une avec la note sur 10 et une avec les commentaires / remarques du jury sur la figure effectuée afin d'éclairer la note donnée.

La totalité des notes du protocole additionnées et mixées dans une formule savante donne la note de dressage.

Le protocole de dressage est pour certains le début du rêve, pour d'autres le début du cauchemar...

Pur sang arabe
Race de chevaux originaire du Moyen-Orient, réputé pour ses qualités d'endurance, de courage et d'esthétisme. Utilisé en croisement, c'est un améliorateur de races qui ramène du sang et de la légèreté. Pour en savoir plus.

 

Taxi
cf. Georgette ci-dessus et photo ci contre

 

 

 

Trakehnen
Obstacle formé par un tronc suspendu au-dessus d'un trou, autrement dit un fossé barré. Souvent impressionnant, il fait partie des profils d'obstacles spécifiques au concours complet.
Trotteur Français
Race de chevaux de course français élevés pour leur aptitude au trot et  se caractérisant par une très grande générosité et généralement beaucoup de gentillesse. Pour en savoir plus.
 

 

menu

   
 

Actualités

Les chevaux

Les concours

Le lexique

Les documents

Saute d'humeur

Les liens