Actualités

Les chevaux

Les concours

Le lexique

Les documents

Saute d'humeur

Les liens

 

menu

ACTUALITES

Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus

Prochain concours :

--

 

Accès direct : 

 

Archives actualités 2017

Archives actualités 2013

Archives actualités 2009

Archives actualités 2016

Archives actualités 2012

Archives actualités 2008

Archives actualités 2015

Archives actualités 2011

Archives actualités 2007

Archives actualités 2014

Archives actualités 2010

 

22/11/17

Niquito's return

Le fils de Quito de Baussy, fidèle partenaire de la saison 2014 a particulièrement brillé cette année sous la selle de Aude, sa propriétaire, avec plusieurs classements en CSO dont notamment une première place en grand prix 1,15 m et quelques sorties sur 1,20 m. Bel épilogue pour Niquito qui révèle sur le tard toute sa qualité, même si l'âge, 16 ans cette année, n'a pas l'air d'avoir de prise sur ses facéties, Aude en ayant encore fait l'expérience récemment. Une chute fortuite et dix minutes pour rattraper le cheval au milieu d'une carrière de concours. Sympa votre poulain de 16 ans !

 

21/10/17

Magic Fanette

Il fallait bien s'y attendre, mais on ne pensait pas aussi vite et pas aussi brusquement. Fanny a fait un dernier galop en fin d'après-midi avec ses copains de pré de la Chapelle en Vercors et s'est effondrée pour se relever une fois puis se recoucher définitivement. Du haut de ses 24 ans, rien ne permettait de penser que sa fin était proche lors de notre dernière visite fin août pour récupérer Brindille de ses vacances estivales avec sa mère.

Le 28 août dernier dans les prés de Vassieux

Bichonnée par Martine, Nelly, Erika et Robert depuis son arrivée dans le Vercors pour sa retraite, elle s'est éteinte devant eux, en pleine forme jusqu'au dernier moment. Merci à eux de lui avoir offert une retraite de luxe après sa longue carrière débutée en club au centre équestre du St Eynard, lieu de notre rencontre initiale, jusqu'à la première place du championnat de France des sociétés de concours complet en 2005.

Mise à la retraite des concours en 2008, elle donna naissance à Brindille en 2011 par insémination de Daguet du Rochau. Particulièrement brillante à l'obstacle elle fut également une fidèle partenaire du quotidien, notamment pendant les années cognaçaises où son soutien était bien plus que physique.

Merci à toi d'avoir toujours été là, merci de tes galops, merci de ton regard apaisant,

merci de ton soutien de jument qui ne pose pas de question,

merci de ton souffle chaud dans les jours sombres.

16/10/17

Fermez le ban

Il y avait bien un problème physique à l'origine des problèmes récurrents de Betty's au saut. A l'occasion d'une visite d'achat, les radios ont montré que les deux jarrets sont touchés par de l'arthrose, le droit l'étant un peu plus que l'autre. Des soins sont nécessaires pour envisager de poursuivre éventuellement une carrière de sport qui devrait se faire sous d'autres cieux sous une autre selle. Un peu de regret de terminer sur une mauvaise note due au physique, Betty's s'étant révélée au fil des mois bien plus fine qu'initialement prévu.

 

Une belle jument généreuse, requérant beaucoup d'attention mais au final très douce avec un cœur gros comme ça, capable de bien belles choses réalisées malgré cette arthrose sous jacente.

Bon vent à elle...

 

24/09/17

CCE Am2

Pierrelatte (26)

Confirmation des progrès sur le plat de Betty's, avec une 1° place au dressage malgré une faute sur le doublé final où une foulée de galop est venue s'intercalée au milieu du trot de travail. Une grosse satisfaction qui ne durera que le temps de se présenter à l'obstacle. De nouveau arrêtée dès le paddock sur des sauts pourtant simple, la jument récoltera deux refus et trois barres sur le tour, ruinant tout espoir de bien figurer au classement final, mais surtout concrétisant un peu plus l'existence d'un problème plus important qu'une "simple" perte de confiance. Le cross ne fera que confirmer ce malaise, avec une jument sur les freins, ne voulant pas aller sauter. La dérobade récoltée sur une pointe en sortie de combinaison à deux foulées ne sera qu'un moindre mal, la satisfaction de terminer le tour ne prenant pas le dessus sur la certitude d'une cause profonde et sérieuse à la lente dégradation de Betty's sur les sauts depuis bientôt cinq mois.

 

11/09/17

Errare humanum est, perseverare diabolicum

Après mûre réflexion, il n'y aura malheureusement pas de finale nationale à Pompadour pour Betty's cette année. Si le travail sur le plat est en amélioration constante depuis plusieurs mois, le travail sur les barres et par répercussion sur le cross est en manque de confiance depuis plusieurs semaines. Pas d'évènement notable qui pourrait expliquer une soudaine aversion pour les sauts, mais plutôt une succession d'incompréhension et de malentendu entre la jument et son cavalier. Une prestation propre et honnête (sans parler de classement), n'étant pas envisageable dans ces conditions, mieux vaut renoncer avec regrets que persévérer au risque de briser le fond de confiance qui subsiste. Travail à la maison sur les barres et à Vulbens pour le cross sont donc à l'ordre du jour afin de remettre tout le monde dans les rails avant de repartir sur un ou deux concours, en amateur, d'ici la fin de saison.

 

02/09/17

CCE Am2

Laizé (71)

Concours en demi-teinte sur l'am2 de Laizé le 27 août dernier. Pour sa première sortie en complet sur une épreuve amateur, Betty's s'est plutôt très bien comporté avec une troisième place au dressage sur les dix-sept partants du jour. Preuve que le niveau des CL3 est particulièrement relevé cette année puisqu'en jeunes chevaux il est compliqué d'être aussi bien placé dès le dressage. A la suite, un sans fautes sur le parcours d'hippique, un peu fragile mais qui fait du bien au moral venait placer Betty's à la 2° place provisoire. Pas d'emballement, Laizé n'est jamais facile sur le cross et plusieurs reconnaissances n'auront pas levé le doute sur la faisabilité du sans fautes dans le temps. Et effectivement, après un début de tour pas trop dans le beurre, Betty's finira par s'arrêter sur l'entrée d'une combinaison n°7 à deux éléments en tournant.

La combinaison fatidique, un stop sur le premier élément

Revenue à de meilleurs sentiments après avoir franchi cette combinaison au deuxième essai, la fille de Daguet du Rochau terminera proprement malgré un triple de tonneaux encore pas évident, plusieurs obstacles impressionnant et un gros contrebas dans l'eau.

Dommage, sans fautes au cross elle aurait gagné l'épreuve. Déception donc, même si des raisons d'espérer sont au rendez vous, la confiance n'est pas encore revenue.

 

25/08/17

Un été en dent de scie

Dernières sorties mitigées pour Betty's avant une trêve estivale bien méritée. Le dernier concours complet en date s'est soldé par une contre-performance à Brazey qui avait pourtant vu l'obtention de la première prime de la jument en mars. Un dressage moyen plutôt stable précédait le pire tour d'hippique de la saison avec trois barres renversées et surtout une jument contractée pas du tout à son affaire, en pleine crise de confiance. Certes l'hippique a augmenté de 5 cm en milieu de saison mais c'était déjà le cas à Vulbens et à Tallard. En tout cas l'affaire du jour était réglée, les trois barres sortant Betty's de l'éventuelle prime. Il ne restait plus qu'à se faire plaisir et prendre de l'expérience sur le tour de cross bien technique et carrément gros dès les deux premiers obstacles. Pas très pédagogique pour des jeunes mais à la portée de Betty's. Enfin c'est qu'on pensait avant de prendre le départ.

L'objet du délit

Pas d'effet d'optique, le gars est bien collé à l'obstacle

Grosse désillusion après un très gros stop sur le n°2, demi-rond à 1,05 m surmonté de 30 cm de haie (cf. photo ci-dessus). Oui, oui, 1,35 m sur le n°2. Le n°1 était déjà du même tonneau, mais bien franchi avec un cavalier sur ses gardes, malheureusement trop rassuré par ce premier bon saut et qui s'est un peu relaché sur le n°2. Il n'aurait pas du. Déséquilibré par ce refus inattendu (il faut remonter au 26 mars 2016 pour trouver trace du seul refus de Betty's dans sa carrière, déjà à Brazey sur le même genre de profil hors côte), pas d'autres choix que de mettre pied à terre, surtout une fois que le gilet airbag s'est déclenché. Elimination donc, que le pied à terre soit violent ou non, il définit la chute et donc l'élimination.

 

A la suite avait lieu le concours de dressage du CHA, bonne occasion de travailler à la maison qui s'est quasiment transformée en classement, si le cavalier ne s'était pas trompé dans la reprise. Dommage pour la forme mais très bien pour le fond. A noter qu'il s'agissait de la première sortie en bride pour Betty's.

 

Enfin pour clôturer le mois de juillet avant trois semaines de vacances, on s'est aligné sur le CSO du CHA, toujours à la maison donc, afin de retravailler les parcours d'obstacle. Expérience pas très heureuse. Si Betty's sera sans fautes sur l'épreuve préparatoire 1 m du premier jour, les deux jours suivants auront vu beaucoup trop de barres à terre sur deux épreuves à 1,05 m, finissant de matérialiser la crise de confiance latente depuis fin juin.

 

Partie une vingtaine de jours au pré chez Carole et Eric ses propriétaires, Betty's est revenue bien plus au forme pour reprendre le travail en vu de participer à la finale des jeunes chevaux de concours complet à Pompadour mi-septembre. L'heure est à la remise en confiance sur les barres, encore fragile mais en bonne voie.

 

29/06/17

Deux pour le prix d'un

Ces dix derniers jours ont été chargés pour les juments et leurs cavalier(e)s avec deux complets au programme, le premier à Tallard dans les Hautes Alpes, le week-end du 18 juin, le second à Vulbens en Hyaute Savoie les 24 et 25 juin.

 

Lors de la première échéance, les fortunes auront été diverses et variées, le dressage étant sensiblement du même tonneau pour Betty's et Brindille, correct mais peut mieux faire. L'obstacle aura aussi vu les deux filles de Daguet bien suffisamment en avant, mais Brindille aura eu l'occasion de laisser s'exprimer sa souplesse légendaire en sortant un sans fautes pas évident, alors que la force de Betty's ne lui aura pas servis pour éviter deux barres, dernière limite pour prétendre à une prime. Sur le cross, elles se sont également entendu pour se mettre en mode treuil, pas spécialement des plus agréable pour apprécier un parcours de cross particulièrement vallonné avec un dénivelé important. A l'arrivée, si Betty's rentre sans fautes et récupère une deuxième prime synonyme de qualification pour Pompadour, il en va tout autrement pour Brindille qui commence par dérober le numéro 9 emportée par son élan et fini, en dérobant le dernier par faire chuter sa cavalière qui testera, pour le coup, le confort du gilet airbag. Pas de mal donc, mais beaucoup de remise en question sur les embouchures dédiées au cross qui vont devoir rapidement s'adapter aux sollicitations de ces demoiselles...

 

Vulbens donc. The place to be pour tout cavalier de complet Rhône-alpin. La première à ouvrir le bal le samedi était Betty's sur le Cycle Libre 3° année (épreuve réservée aux jeunes chevaux de 6 ans pour les néophytes). Contre toute attente, elle sera la seule à prendre le départ de l'épreuve, les deux autres engagés étant forfaits. Dans ces conditions, le seul but était de rentrer dans les conditions de la prime, à savoir deux barres maximum au CSO et pas plus d'un refus au cross. Sur le papier, largement à la portée de Betty's. Oui mais voilà, la semaine d'avant on a rentré deux barres à Tallard en passant pas loin de la troisième, le parcours d'obstacle de Vulbens est toujours très fautif et plus l'heure du CSO approche, plus la pression monte, ce serait quand même con de louper la prime le jour où on est seul à courir l'épreuve. Heureusement, courant à domicile, René n'était pas loin et aura encadré comme il faut la détente pour ramener tout le monde à de meilleures dispositions. En piste, seule une barre sera renversée sur un vertical n°7 particulièrement fautif tout au long des épreuves et par la seule faute du cavalier, voulant trop temporiser au lieu de laisser passer un peu la jument. Une bonne épine du pied retirée en sortant de piste. Restait le cross, pour lequel le tout nouveau Pelham allait complètement changer la donne par rapport à tous les cross précédents. Enfin un vrai contrôle, une jument aux ordres écoutant les demandes de ralentissement pour mieux enchainer les obstacles, sans se précipiter, sans faire des sauts de peur et bouclant un tour de niveau amateur 1 (C1 pour les plus anciens) pour la première fois avec une aisance et une facilité encore jamais égalées en situation de concours. Un tour sans fautes donc, avec un peu de temps dépassé puisqu'il n'y avait rien à gagner à rentrer à l'heure, troisième prime de la saison et une belle plaque Vulbensoise pour Betty's !

Le dimanche c'était au tour de Brindille de rentrer en piste sur l'amateur 4 avec Céline. Un dressage un peu trop tendu avec une jument toujours très près du sang aura rapidement douché les espoirs de classement avec la 30° place sur les 33 partants du jour. Par contre le reste de la journée aura été particulièrement encourageant avec un joli sans fautes à l'hippique amorçant une belle remontée qui ramènera le couple à la 15° place finale à l'issue d'un cross là aussi tout en maitrise grâce au Pelham, contrastant de manière saisissante avec le trop plein d'énergie de Tallard. A priori le couple devrait désormais s'essayer à l'amateur 3, dès le prochain concours.

 

 

Archives actualités 2017

Archives actualités 2013

Archives actualités 2009

Archives actualités 2016

Archives actualités 2012

Archives actualités 2008

Archives actualités 2015

Archives actualités 2011

Archives actualités 2007

Archives actualités 2014

Archives actualités 2010

 

 

Actualités

Les chevaux

Les concours

Le lexique

Les documents

Saute d'humeur

Les liens